L'après-midi d'une chaude journée de l'été indien, mi-octobre, je me suis retrouvé dans cet espace au sol vernissé comme celui d'une piste de danse. Il n'y avait personne. J'ai regardé quelques photographies de coffres-forts, puis mes yeux sont revenus à ce mirage d'automne.

 


© Photo et texte : Alain Jean André.                                       [précédente | liste | suivante]