Sublimer le réel

Fortis, Corinne Filippi, Musée d'Art et d'Histoire, Château, 90020 Belfort (tél : 03 84 54 25 51), jusqu'au 2 décembre 2001.

par Alain Jean-André

Corinne Filippi présente Fortis, murailles et végétaux et de grandes photographies de 1992 à 2000. Elle a répondu à une commande et a livré son propre regard sur l'ensemble fortifié, comme l'ont fait avant elle Paul-Armand Gette (1996) et Christophe Cuzin (1997), chaque artiste donnant une nouvelle lecture du paysage urbain et du site fortifié.

Avec Corinne Filippi, on se trouve face à de grandes photographies en noir et blanc ou en couleur qui rappellent la peinture abstraite du XXe siècle. Ses photos ont une mémoire, elles attestent d'une intention : ne pas se laisser enfermer par la représentation, utiliser le flou ; suggérer un objet, une présence, plutôt que donner une image directe.

En couleur, les grandes photographies ont toujours une dominante : bleu, rouge, jaune, avec du flou, des transparences de verre, ce qui crée un univers poétique sinon féerique. En noir et blanc ou en couleur, l'image flotte, s'allège. La masse des murailles ou la forme d'un objet devient brouillard, nuage. En fin de compte, on se demande si Corinne Fiippi ne veut pas sublimer le réel, le transformer en vapeur.


© Chroniques de la luxiotte.
(Mis en ligne le 30 octobre 2001)