L'univers singulier de Max Neumann

Max Neumann, Espace d'Art Contemporain André Malraux, 4 rue Rapp - F-68 000 Colmar (tél : 03 89 24 28 73), jusqu'au 26 mai 2002.

par Alain Jean-André                                                                 ( Version allemande)

Rencontrer la peinture et les dessins de Max Neumann, c'est entrer en contact avec un univers singulier : des images figuratives qui ne sont pas réalistes ; des personnages, des animaux, des objets (mais faut-il employer ces mots ?) qui ne ressemblent à rien de vu. Devant les toiles de cet artiste allemand, on est plongé dans un monde à la fois simple et énigmatique.

Comment le plasticien peut-il atteindre une telle intensité ? Il utilise des procédés traditionnels : il dessine, il peint, il maroufle le papier sur une toile ; il utilise des techniques variées, mais obtient des toiles d'une grande unité. Tableaux de grands formats, avec des contrastes vigoureux, --par exemple cette silhouette de grand chien (?) qui bondit sur la courbe de la terre (?).

L'écrivain néerlandais Cees Noteboom, qui a réalisé un livre avec lui, a noté à son sujet : « Une simplicité mystérieuse l'entourait comme s'il appartenait à une autre espèce que le reste. Cette impression de mystère se renforça encore quand je vis ses tableaux et ses dessins pour la première fois. (...) Le monde que je trouvais dans son oeuvre m'était très familier sans que je puisse être à même de dire exactement pourquoi. Plus tard je revis ses oeuvres à Barcelone et à Paris et là encore, loin de la source allemande, je fus sous le charme de ses créatures étranges, singulières. »

Je partage assez l'idée d'« une simplicité mystérieuse » ; mais avec une tension, – figée, fixée sur la toile –, qui fait sentir une force contenue, une sorte de folie. Peinture singulière, donc, mais tendue comme un arc.


© Chroniques de la luxiotte.
(Mis en ligne le 18 mai 2002)


Liens :
       Lire la chronique sur une exposition à Bruxelles
       Voir quelques oeuvres et accéder à un dossier