L'art planétaire de Stéphan Barron

Thaon/New York remixed/roger23 Stéphan Barron, Arte Video Night, 24 octobre 2010 (entre 23h30 et 2h30).

par Alain Jean-André

On suit depuis un bon moment le travail de l'artiste Stéphan Barron. Depuis les années 1980, sa pratique artistique et ses écrits sur les arts technologiques développent les concepts d'art planétaire et de technoromantisme.

Avec l'art planétaire, la création artistique prend la Terre dans sa dimension géographique et biosphérique. La distance devient objet d'une recherche perceptive, poétique et éthique. Le technoromantisme recouvre différents aspects. Par exemple, il met en doute la fascination pour la technologie de nombreux artistes ou de tout un chacun. Par ailleurs il critique la confusion entre art et technique, qui limite la liberté de vivre et de penser et masque la dimension spirituelle de l'homme.

L'activité artistique de Stéphan Barron l'a conduit à produire des oeuvres qui empruntent aux esthétiques de l'art vidéo et de la performance. L'artiste édite une série de 14 vidéos avec deux bandes sonores : l'originale, et une version remixée par un musicien électro ou électroaccoustique. Pour se faire une idée de sa pratique, on pourra voir un extrait du premier film de la série DVDREMIX (Thaon/New York remixed/roger23) dans Arte Video Night le 24 octobre 2010 (entre 23h30 et 2h30).

Signature des éditions Rien de Spécial : DVDREMIX + édition Orient Express pendant le Slick, le 23 octobre à 16 h à la Librairie du Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris.

© Chroniques de la Luxiotte
(Mis en ligne le 16 septembre 2010)