Street Art à Sochaux

Street Art, Graffitis, Mals, Hôtel de Ville, 25601 Sochaux (tél.: 03.81.94.16.62), 11 janvier – 5 mars 2011.

par Alain Jean-André

Le Sreet Art ne tient plus dans la rue. Aujourd’hui, il investit les salles d’exposition, il a la cote dans certaines galeries, il flirte avec les musées. Lié aux métropoles, aux villes tentaculaires, aux guettos, l'art urbain est multiple. Tags, graffitis, lettres, dessins, il est bouillonnement incessant. Il est aussi devenu un mouvement international. Les images de ses travaux et de ses performances circulent sur le web. Le Street Art se propage de ville en ville, mais aussi dans le cyberespace.

Poes
Fenz, Mals Sochaux, 2011. 

La Mals de Sochaux l’expose à son tour. Elle présente les travaux de quelques artistes du graffiti et du Street Art, la plupart de la région parisienne, et cinq de New York. Tout de suite, on remarque la variété de facture. Quelle différence entre les toiles de Fenz, qui révèlent une influence du pop art, et celles de Colorz, avec des coulures ; entre l’engagement de Met, aux résonances expressionnistes, et les compositions de Crash. Mais il faudrait aussi s’arrêter aux toiles de Poes, poétiques et ironiques, à celles de Dize et de chaque participant.

Poes
Poes, Mals Sochaux, 2011 

Cette présentaton modeste est parlante. Elle est loin de la vitalité des rues, des zones interlopes au bord des voies ferrées, des entrepots de toutes sortes, des friches industrielles. Sur les toiles, le geste perd une partie de son éclat ou révèle un souci esthétique assez classique, ce qui est manifeste avec Fuzi ou Poes. Cependant, cette exposition montre une dynamique créative et stimulante de nos sociétés contemporaines.

© Chroniques de la Luxiotte
(25 janvier 2011)