Jean Messagier

Le temps est sans doute venu de revoir (ou de découvrir) le travail de Jean Messagier et de reconsidérer sa place dans l'histoire récente de la peinture abstraite. Ce dossier a pour but de réunir des documents à son sujet. Il participe aussi d'une volonté de reconsidérer le travail de peintres français de la fin du XXe siècle.

Cet été, deux expositions Jean Messagier auront lieu, sous le titre La nature au creux de la main, à Belfort et à Montbéliard du 20 mai au 17 septembre 2006. Le Musée de Montbéliard proposera une sélection d'oeuvres de 1945 à 1972, évoquant ses peintures de l'Ecole de Paris. La Tour 46 à Belfort réunira des oeuvres de 1972 à 1999, la période la plus féconde de l'artiste.

Depuis quelques années, la peinture de Jean Messagier est de nouveau accessible à un large public à l'occasion de plusieurs expositions. D'abord celle de l'Espace d'art Gustave Fayet à Sérignan (juillet-août 2004) ; ensuite celle du Musée Paul Valéry de Sète (juillet-octobre 2004), sans compter les différentes expositions qui ont déjà eu lieu à Montbéliard et Belfort.


Les premiers articles :




Mis à jour : 17 août 2006