Le livre numérique

Le livre numérique s'est inscrit dans le paysage éditorial. L'affrontement entre Apple, Google, Amazon qui ouvrent des librairies immatérielles et les éditeurs révèlent les enjeux de la numérisation en cours. Amazon vendrait aux Etats-Unis plus de livres numériques que de livres papier. Les liseuses et les tablettes permettent de charger de nombreux fichiers dans un objet de la taille d'un poche. Pourtant la vente des livres numériques se situe en France autour de 1 % du chiffre d'affaires des éditeurs (2012). On est loin d'un bouleversement complet, ce qui ne signifie pas que le livre et les modes de lecture changent rapidement avec les nouvelles technologies.

africain
   

Ce dossier a eu pour point de départ une Anachronique de décembre 2009 qui posait la question : Livre numérique ?, interrogation qui portait sur le sens de mots de l'expression que sur son contenu ; elle faisait suite à une précédente Anachronique titrée : Le livre, la double hélice. La même question a été reprise début 2013 : Où en est l'édition numérique ? Elle montre que la situation a évolué en quatre ans.

Les quelques témoignages qui font part d'une nouvelle manière de lire restent d'actualité. L'article intitulé Vers un nouvel espace livresque de Jean-Paul Gavard-Perret et les réflexions d'Edaym, qui pose la question : Mais au fait, qu'est-ce qu'un livre ? constitue une ouverture de la réflexion. On peut en trouver une version savante dans les cours de Roger Chartier au Collège de France. Il fournit une perspective historique très éclairante qui permet de situer dans la longue durée les transformations actuelles.

La multiplication des fichiers numériques accentue l'impression à la demande, même si elle passe encore inaperçue, car elle concerne plus les éditeurs que les lecteurs. Mais l'arrivée en Europe de l'Espresso Book Machine atteste un changement de la situation riche de sens.

(14 janvier 2013)

A.J.-A.




Mis à jour : 14 janvier 2013