Brèves Littéraires

2345678910

 Lectures, rencontres, brèves :


Des poètes en Lorraine réunira des auteurs liés à la Lorraine à la médiathèque Verlaine (Pontiffroy), 1 Cour Elie Fleur, 57000 METZ, le 11 mars 2017 (16h-18h). Auteurs présents : Claire Antoine, Sophie Bykovsky, Dom Corrieras, Alain Cressan, Alain Helissen, Jean-Louis Houchard, Anita Navarrete Berbel, Gilbert Vautrin, Vincent Wahl.




Le festival Le livre à Metz , littérature & journalisme, se déroulera Place de la République, du 7 au 9 avril 2017. Théme : «. Debout ! ». Ce festival du livre du printemps fétera ses trente ans. 200 invités (auteurs -- dont une cinquantaine d’auteurs régionaux -- et journalistes) plus de 70 événements thématiques proposés à tous les publics.




La ville d’Issy-les-Moulineaux (92) organise un concours de nouvelles. Thème « Donnez votre vision de la banlieue ». Les participants doivent proposer un texte inédit. Date limite des envois : 1er mai 2017. Le lauréat sera connu le 10 juin, à l’issue du Festival du livre. (En savoir plus).




Rencontre avec Jean-Paul Klée et Werner Lambersy, Désastre des lieux, remémoration, poésie, église Sainte Aurélie 16, rue Martin Bucer - 67000 Strasbourg, le 4 mars  2017. Wannsee, pour le poète francophone d'origine flamande Werner Lambersy, le Struthof pour le poète français Jean-Paul Klée, ont été les lieux de remémorations brutales des répercussions, sur leur histoire familiale, des crimes du nazisme. Philippe Choulet, philosophe, mettra en perspective l'importance de ces œuvres. (Plus d'informations)




Rencontre avec Mustapha Kharmoudi autour de la parution de son nouveau livre Une Amance éternelle, librairie Les Sandales d'Empédocle, 95 grande rue - 25000 Besançon, le 10 février 2017 (19h) avec le comédien Quentin Guy et Fay Alain Salhi (musique).



 Parutions :

L'adieu au Loing, de Xavier Frandon et MAAP. Oh, surprise ! des sonnets. On peut en lire un afin de découvrir la poésie de son auteur (éd. Le Citron Gare, 86 p., 10 euros port compris)




Lanterne magique : Chroniques littéraires de Paris occupé de Léon-Paul Fargue plonge au plus sombre des années noires. Mais le poète ne cède pas au défaitisme. Il poursuit son travail de mémorialiste, projette ses souvenirs, parle de ses goûts, musique et création ; il raconte les fiacres des boulevards, la mode féminine, les soirs de printemps. Il s'interroge aussi sur les évènements de son temps, en prenant soin d'éviter les désagréments de la censure. (éd. Seghers, 160 p., 15,90 €)




Les Roses blanches de Gil Jouanard raconte l’épopée picaresque et pathétique de Juliette, née dans le Gévaudan du début du xxe siècle, l’un des endroits les plus reculés d'Europe et comment cette bergère à huit ans se retrouva dix ans plus tard à la fête du Front Populaire ; puis, au fil des mariages, au Far East américain et dans l’Allemagne profonde de l’après-guerre. Une rage de vivre qui lui ouvrit toutes les portes, ou presque. (éd. Phébus, 320 p., 22 €)




Sur cette terre comme au ciel de Davide Enia. Palerme, années 1980. Comme tous les garçons de son âge, Davidù, neuf ans, fait l’apprentissage de la vie dans les rues de son quartier. Amitiés, rivalités, bagarres, premiers émois et désirs pour Nina, la fillette aux yeux noirs pour laquelle il ira jusqu’à se battre. Si Pullara, Danilo, Gerruso rêvent de devenir ouvrier ou pompiste, comme leurs pères, Davidù, qui n’a pas connu le sien, a hérité de son talent de boxeur. (éd.Albin Michel, 416 p., 22 €)




Descente à Valdez de Harry Crews. Valdez, Alaska, à prononcer Valdiiiz pour que ça rime avec disease ("maladie" en anglais). Le ton est donné ! L'avion pris dans la tempête, l’atterrissage est acrobatique. Harry Crews, chargé par Playboy d’écrire un reportage sur le très controversé oléoduc trans-Alaska, va constater le conflit d’intérêts entre les caribous et les constructeurs de l’oléoduc. Il pêche au saumon en compagnie d’un Indien ivrogne, et rencontre un échantillon représentatif de la population locale. Il fait ses classes en tant que journaliste de terrain, et se heurte à des autochtones peu amènes.(éd. Allia, 64 p., 7,5 €)




La Fin de l'exotisme de Alban Bensa rassemble des essais qui balisent et condensent une vingtaine d'années d'enquêtes ethnologiques, de réflexions et de lectures au cours desquelles Alban Bensa, spécialiste du monde kanak, propose une approche novatrice de la différence. Elle le conduit à concevoir, loin de la fossilisation des cultures, la fin de l'exotisme d'antan. (éd. Anarcharsis-poche, 310 p., 11 €)




2345678910