Connaissance de l'enfer

Connaissance de l'enfer, Antonio Lobo Antunes, Points/Roman.

lecture d'Alain Jean-André

Ce roman qui paraît en poche appartient à la trilogie largement autobiographique des débuts de cet écrivain : Mémoires d'éléphant, le Cul de Judas (qui l'a révélé au public) et Connaissance de l'enfer. Oeuvres résolument cathartiques, elles témoignent des souffrances auxquelles Lobos Antunes a assisté, en particulier pendant la guerre en Angola.

L'auteur développe dans ce livre une narration à plusieurs niveaux. D'abord, un récit de voyage du sud du Portugal (l'Algarve) à Lisbonne qui commence un après-midi pour se terminer dans la lumière livide d'un petit matin. Le narrateur doit reprendre son travail dans un hôpital psychiatrique. Ce milieu est évoqué sous des aspects ridicules, burlesques, puis de plus en plus angoissants. L'auteur se souvient aussi de cet enfer que fut pour lui l'Angola.

Surtout, il déploie une écriture charnelle, attachée aux détails : elle restitue avec une grande efficacité les pensées, les émotions, les bouffées de passé qui assaillent le narrateur pendant son voyage nocturne. Les niveaux de langue se mêlent, des scènes burlesques, grotesques, cocasses font éclater tout réalisme. Lobo Antunes fait entrer le lecteur dans un théâtre expressionniste. Ce livre annonce les grands romans qui suivront et l'apparition d'un grand écrivain européen.

© Chroniques de la luxiotte
(Mis en ligne le 11 janvier 2001)