Nicolas Bouvier fait voyager l'écriture

Histoire d'une image, Nicolas Bouvier, éditions Zoé, 100 pages,
17 €€

De Nicolas Bouvier, on connaît bien les livres de voyage devenus aujourd'hui des livres cultes : L'Usage du monde, Chronique japonaise, Le Poisson-scorpion et le Journal d'Aran et d'autres lieux (livres aujourd'hui disponibles en poche). Mais l'écrivain genevois était aussi un grand iconographe. Il a réuni des milliers de clichés à partir d'images de vieux livres qui dorment dans les bibliothèques, à Paris ou à Genève, voire dans des collections privées de petites villes helvétiques. De 1992 à 1997, il a tenu dans Le Temps stratégique, une revue paraissant à Genève, une rubrique faite pour lui : elle associait une illustration venue de son vaste fonds à un récit en rapport avec l'image.

Ce livre rassemble 25 textes avec les illustrations correspondantes. Nicolas Bouvier sort une image d'un dossier où elle avait été glissée : il se souvient de la rencontre d'un auto-stoppeur, du débat houleux avec une horde de bas-bleus ; il évoque avec humour l'ouverture du Japon aux Occidentaux, le virus pédagogique des Suisses ; il livre des réflexions sur la transmission des connaissances, les moeurs des Genevois ou, avec une ironie légère, il esquisse le destin d'un voyageur ou d'un découvreur : celui du chevalier de Riffaud, nobliau provençal qui passa quinze ans en Nubie ou celui du commodore Peary qui atteignit le premier le pôle magnétique.

Les fragments autobiographiques, l'érudition, les réflexions amusées, la fantaisie polie composent une polyphonie légère et malicieuse. On pourrait dire que ces textes sont autant de lettres adressées au lecteur. Nicolas Bouvier a retenu la leçon de Flaubert épistolier : il rend « à la perfection l'amère cocasserie de l'existence. »

© Chroniques de la Luxiotte
(23 janvier 2002)


Liens :
      Lire la chronique sur l'Afghanistan de Nicolas Bouvier
      Lire la présentation des oeuvres complètes