Bain de jouvance

La Guerre Impressions, E.E.Cummings, Aencrages & Co, 13 €.

lecture d'Alain Jean-André

De Cummings, poète américain de la première moitié du vingtième siècle, quelques poèmes traduits, adaptés en français par Jacques Demarcq, à l'enseigne d'Aencrages & Co. Il viennent du fameux manuscrit Tulips & Chimeys, de deux sections : La Guerre (en français dans le texte) et Impressions. Une langue directe, moderne, ironique, douce ; une disposition de textes qui rappelle Reverdy, Apollinaire, les futuristes. Un petit bain de jouvence en somme, pour le lecteur du début du siècle nouveau.

Commençons par le ton ; premier exemple :
Humanité je t'aime parce que
lorsque t'es sec tu mets ton
intelligence au clou pour boire et quand
t'es pleine aux as l'orgueil t'empêche


de retourner chez ma tante
deuxième exemple :
la grosseur du canon
est habile

mais j'ai vu
l'énorme voix maligne de la mort
se dissimuler dans la fragilité
des coquelicots
E.E.Cummings fut ambulancier en France en 1917. Avec La Guerre, il révèle clairement son pacifisme. Il prend à contre-pied l'esprit cocardier, les va-t-en-guerre. Il a fait le tour de la question, en somme. Mais il n'a pas viré au cynisme ; il a confiance dans le monde sensible, ce que montre Impressions. Nature, ville, vibrations présentes, comme de brefs tableaux.

Voyons deux extraits ; des vers libres et légers :
les collines
comme les poètes revêtent
des pensées écarlates contre
la

magnificente clameur du
jour
ou des syllabes en colonnes :
l'obscurité l'é
toile affamée
qui
fin
<

-al
em-
ent
frétillera au bout
de l'appât de
l'aube et sera rejetée
Souplesse du vers libre des années 20, fraîcheur d'images sans pâte, typographie qui joue sur l'espace blanc de la page. Ce petit recueil amoureusement composé nous fait toucher une oeuvre qui gagne à être lue de près.

© Chroniques de la Luxiotte
(Mis en ligne le 6 octobre 2003)


Liens :
      Présentation d'une étude d'Isabelle Alfandary sur E.E.Cummings
      Voir un autoportrait de E.E.Cummings
      Présentation du traducteur Jacques Demarcq
      Le site de l'éditeur Aencrages & Co