Jean-Paul Klée : ...notre débri...


                            
corps qui me portera je ne sais encor
vers l'emportement dü corporé ou le
filandreux l'âme qui déjà n'aura plüs ni
nominé ni saveur Elle tombera dans le
CIEL azüré d'ici ou là-bas Et me voici arrivé

                            
en l'étrange pays d'alain Jean-André car il m'a
recueilli un jour dans sa maisonnée sitüée
à Lüxeuil-les-Bains oh là-bas c'est un
petit coin perdü dans l'autrefois, il y a là le
troué qui par Belfort conduisait

                            
de l'Italie vers le nord dü continent Et c'est
ici que saint colomban d'Irlande venü il a
refondé la chétienté, il passa
un peu partout à St-Malo le parisis & aussi
strasbouri jusqu'à l'Italie son génie a

                            
rayonné, il fonda des abbayes sür le gros pays
encor assombri d'énormes forêts où les grizzlis
& les brigands les chevaux pullulaient parmi
les aurochs & les fauves très poilüs même des
dragons Partout la férocité s'adouci=

                            
rait par le jésus-christ & la vierge ma=
rie !... on a visité les débris dü castrum les Romains
ont verrouillé la vallée Pieusement les irlandais sont
venüs & ils ont récüpéré les débris des
Romains Le lac dans la vallée il a tout à fée

                            
disparü & les loups les monstres les chevaux fous,
ils ne sont plus parmi nous La mort les a
pétrifiés entourbés dans la monta=
gne sacrée On ne les voit plus qu'au pâlichon
cinéma ou les raconteries d'autrefois que les

                            
vieilles gens faisaient à la veillée TOUT
CHANGERA & les glaciers ont ici chaviré il y a
douze mille années Moi je n'ai qu'à
peine 60 ans & il faudrait deux cents fois
l'âge j'ai pour dü doigt toucher un peu la

                            
glacerie qu'on a eüe ici !!... tout cela ne me fée
ni chaud ni froid & ça m'a occupé l'esprit Oh que la
rüdesse du temps mystérieusement va,
nous laminant la peau & le fondement Bientôt
le glacier de la mort il nous aura

                            
englobés dans le tout & nos piétres débris
ne sürgiront plus, cachés qu'ils seront
dans le sol sec de la vieille forêt !!...



______________________________________
à F... le 9 août 2002 entre 7 et 8 heures.
(après être sorti me promener un peu dans le quartier)


[suite]

© 2002 Les oeuvres reproduites sont protégées par les lois de propriété intellectuelle.
© 2002 All works are protected by copyright. All rights reserved.