Jean-Paul Klée : avec saint colomban


                            
or c'était comme le Délüge qui voulüt que le néant attaquât
l'Humanité... Il pleuvait partout & le pays d'alain Jean-André a
disparü de mes yeux C'est un coin perdü où les rivières sont
la Goulüe les Ognons la Fürieuse qui & à Belfort ils ont
la Savoureuse la bien-fichüe & la Mordichüe comme c'est cü=

                            
rieux tout le vieux français qui resterait accroché là-bas
dans le fond des vallons arasés le hameau éperdü que les
cürés ne convoitent plüs !... ainsi la tourbière fit parfois l'enli=
sement du patois & le ciel gris n'a pas changé ni parfümé la
fümée qu'on voit s'élevant si lentement qu'on dirait l'idée

                            
elle-même s'en perdra ?... Oh les fontaines abolies le Shabba
que les gnomes firent là toute la chrétienté elle avait recülé,
ça faisait cinq cents années que Christüs ma foi il était
agoni ressüscité !!... déjà les cürés décadençaient...
            Dans ce pays boisé marécajü il y a la maison

                            
d'alain Jean-André où il accümüle toute la poésie qu'il a
1970 remarquée Tout est bien rangé dans son büreau & c'est
parmi brouillard & les années comme si la lanterne la
poésie s'était à Lüxeuil arrêtée üne fée dans la nuit &
rien n'est moins payen que bonne poësie Elle est

                            
pour nous planche dü salüt Échelle qui monterait
jusqu'à l'escabeau où le Dieu s'est perché or c'est
là-haut qu'il attend notre montée Ainsi alain Jean-André
va-t-il dans le même courant que saint colomban
dont plusieurs fois il nous a parlé On voit que c'est

                            
le même combat contre la bestialité & chacun sait
que le monstre vivant il est endormi parmi
la caverne poilüe le coeur merveilleux & la
poitrine charnüe de chacun.

________________________________________
à Obernai le 9 août 2002 jusqu’à 18 h 42.


[suite]


© 2002 Les oeuvres reproduites sont protégées par les lois de propriété intellectuelle.
© 2002 All works are protected by copyright. All rights reserved.